• Arriver la nuit dans une maison qu'on ne connaît pas. Sauver une coccinelle. Confier un secret. Réciter un poème qu'on a soi-même écrit.
    Un inventaire joyeux de phrases et de photos sensibles pour évoquer des émotions, des souvenirs d'enfances. Et s'offrir un délicieux battement de coeur...

    Ces choses qui font battre le coeur

     

    Voici un très bel album de Catherine Grive (textes) et Carole Bellaïche (photos), qui nous parle de l'enfance. Toutes ces situations qui nous font battre le coeur un peu plus vite : demander à dormir dans le lit des parents, cacher un bêtise, poser l'étoile en haut du sapin... Une cinquantaine de situations drôles, tendres ou tristes  sont ainsi présentées en quelques mots, avec à chaque fois une photographie pour l'illustrer.

    C'est poétique, et en feuilletant cet album, la nostalgie nous submerge et les souvenirs nous assaillent... Toutes ces fois où notre coeur a battu un peu plus vite... Oui, chaque page éveille un écho en nous.

    Un album qui plaira sans doute plus aux adultes qu'aux enfants, et à offrir aux personnes que l'on aime.


    Ces choses qui font battre le coeur
    Catherine Grive & Carole Bellaïche
    Albin Michel Jeunesse
    12,50 €


    votre commentaire
  • J'en avais entendu parler par ma soeur, qui a finit par nous mettre en contact. Il fait parti de ma vie depuis un an - mais j'ai l'impression qu'il est là depuis toujours - il a toujours la pêche et sait très bien me calmer. Je ne vous parle pas de l'amour de ma vie (quoique...), mais du Nohohon ! (et là je sens que mon public reste bouche bée, en se demandant ce que signifie ce nom barbare...)

    Bon. Voici déjà une image de la bête :

    nohohon

     

    Trop mignon, non ? Déjà, rien qu'à le regarder, ça donne la patate ^^

     

    Nan mais ça vient d'où ce truc ?

    Cette petite figurine a été créée en 2002 par la société japonaise Tomy. Le nom vient du japonais Nohohon Zoku : famille nonchalante. Il est décliné en différentes couleurs et postures: Nohohon dansant, Nohohon qui pêche, Nohohon assis dans les fleurs...

     

    Ok, mais ça sert à quoi ?

    Un petit capteur solaire lui permet de dodeliner tranquillement de la tête, et mon dieu que c'est destressant à regarder !!! Selon les pratiques du Feng-Shui, la petite bestiole diffuse des énergie positives tout autours d'elle.

    Mais imaginez plutôt... Votre journée a été stressante, les gens plutôt pas sympa, bref vous êtes d'une humeur de chien. Vous rentrez rageusement chez vous, et balancez votre sac dans un coin. Vous cherchez des yeux un objet sur lequel vous pourriez vous acharner quand... Votre regard est attiré par votre petit Nohohon, qui dodeline doucement de la tête, avec un immense sourire accroché à la figure. Vous vous asseyez en face de lui, déjà plus calme, et vous vous surprenez à secouer doucement la tête en rythme...

    Et voilà à quoi ça sert, un Nohohon : à calmer et à faire sourire :)

     

    On en trouve un peu partout dans les carteries ou les magasins du style Soho ; les prix varient entre 10 et 15 €.

    Allez, une tite vidéo pour achever de vous convaincre :

     

     

     

    Ils n'attendent plus que vous ^^


    2 commentaires
  • En surfant au hasard sur le Net, on tombe parfois sur des objets en vente... Pour le moins étranges ou insolites. L'auteur de ce blog s'est amusé à en recenser certains : sachets antivols pour les sandwichs, verre-glaçon, rideau de douche ensanglanté, hublot pour chiens... Autant de trouvailles plus ou moins utiles, mais ont le mérite d'égayer le quotidien ! Chaque descriptif indique le site où on peut trouver ces produits.

    blog

     

    C'est insolite, et ça se passe ici.


    1 commentaire
  • Un simple baiser et la vie bascule de l'autre côté...

    Le Prince des Marais

     

    Le Prince des Marais est une belle histoire, qui commence là où d'ordinaire finissent les contes : quand le prince et la princesse sont mariés et heureux. Heureux ? Le prince a perdu le sourire, et, malgré tout l'amour qu'il porte à sa Princesse, soupire après son marais. Car avant d'être un Prince, il fut... Une grenouille.
    Et de réclamer tous les jours un baiser à sa Princesse pour retourner à sa vie aquatique... Que ne ferait-on pas par amour ? La Princesse lui donne son baiser, le transformant en batracien heureux.

    Mais sans son Prince, la Princesse perd le sourire. Et si elle téléphonait à sa marraine ? Elle seule peut exaucer son souhait...

    Voici donc une magnifique histoire d'amour, tendre et mélancolique, racontée par Robert Soulières et magnifiquement illustrée par Quentin Gréban (j'adore cet illustrateur, tous ses dessins sont chou-chou-chou). Jusqu'où peut-on aller par amour ? Jusqu'où peut-on changer, pour plaire à l'autre ? On referme l'album avec un petit sourire apaisé, contents de voir que des solutions peuvent toujours être trouvées pour vivre heureux.

     

    Le Prince des Marais
    Robert Soulières & Quentin Gréban
    Editions les 400 coups
    10 €


    votre commentaire
  • Evocations tranchantes d'un quotidien noir, de drames intimes ou de rêves inquiétants...
    Ces nouvelles disent violemment la Femme dans son désir ou son refus du désir, dans ses colères, ses hontes inavouées, ses excès d'amour ou sa folie meurtrière. La Femme blessée, humiliée, ou bien vengeresse et autodestructrice.

    La Femme humaine... Trop humaine ?



    Mordre au travers / Virginie Despentes




    Ce que l'on peut déjà dire des romans de Virginie Despentes, c'est qu'ils décoiffent. Elle nous y montre toujours la vie sous son côté le plus noir et le plus misérable. Les situations crédibles, les personnages toujours à fleur de peau rajoutent à l'horreur lors de la lecture, car elle prouve que la réalité pour certains c'est ça : de la rage, du désespoir, et aucun moyen pour s'en sortir.

    Les onze nouvelles présentes dans ce recueil sont toutes aussi violentes que ses précédents romans. Aucune complaisance, pas de situations faciles, pas de grosses ficelles. Au contraire, des gens qui souffrent, victimes ordinaires de la société - RMIstes, femme trop grosse pour les canons de beauté actuels, etc - et qui réagissent avec plus ou moins de violence, sans jamais vaincre.

    Autant vous prévenir : aucune de ces histoires ne finit bien, ni mal d'ailleurs. Tranches de vie.

    Une écriture nerveuse, bancale, qui retranscrit si bien les sentiments de ses personnages...

    Des histoires trash, qui heurtent la sensibilité.


    Mordre au travers
    Virginie Despentes
    Editions Librio
    2 €

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires