• Jadis synonyme de liberté et de progrès, l'Union n'est plus que l'ombre d'elle-même, minée par la corruption, les complots de toute sorte et l'incompétence notoire de ses dirigeants. Ces derniers n'ont aucune conscience des dangers qui les guettent : au nord, les clans barbares se rassemblent sous une bannière unique ; du sud, où les forces du Gorkhul étaient jusque-là tenues en respect par l'armée régulière, proviennent de bien curieuses rumeurs. Bayaz, le Premier des Mages, sort de sa retraite millénaire pour sauver ce qui peut encore l'être. Son plan inclus un barbare philosophe, un jeune officier écervelé, un navigateur volubile, une intrépide chasseresse, un apprenti dépressif et surtout une grosse, grosse colère...


    La première loi / Joe Abercrombie




    L'auteur pose ici une histoire assez classique - un groupe de personnages se mettant en quête d'un objet fantastique afin de sauver le monde - avec un style plutôt fluide : on suit les divers personnages en question au travers de chapitres consacrés à chacun d'entre eux. Les batailles sont épiques, et le récit ne manque pas d'humour. Cela pourrait donc être une série de fantasy passe-partout, agréable à lire, mais vite oubliée.

    Ce qui fait tout le génie de cette série sont ces personnages. On a droit à une brochette qui peut sembler convenue : le barbare, l'épéiste sémillant, le mage, la guerrière farouche... Mais voilà, l'auteur a eu la fabuleuse idée de détourner ces personnages-types. Voyez plutôt : Ferro la guerrière est une vraie sauvage qui pue ; Logen le barbare se révèle être un véritable philosophe entre deux transformations en berserker ; Jezal l'épéiste est un jeune homme tout ce qu'il y a de plus écervelé et égoïste... Le reste allant à l'avenant.

    Ils n'ont rien en commun, si ce n'est de se détester cordialement dès le premier regard, mais vont être réunis par Bayaz, mage mythique qui se met facilement en colère - en faisant tout exploser au passage... Un groupe haut en couleur, auquel on s'attache tout de suite (que j'aime cette cruche de Jezal !)

    Mais la palme revient à Glokta. Ancien bretteur adulé de tous, un séjour peu commode dans les prisons de l'ennemi l'ont transformé en infirme à la jambe folle, aux yeux larmoyants et qui ne peut avaler que des aliments liquides pour tout repas. La douleur est devenue une compagne omniprésente de sa vie - jamais la montée d'un escalier n'a semblé si douloureuse et pénible dans toute l'histoire de la littérature. Il est devenu Inquisiteur, faisant de la torture un exercice de haute voltige. Quand il est sur une affaire, il ne la lâche pas, dût-il torturer tout ce qui lui tombe sous la main pour cela. Il est - malgré tout - droit et incorruptible. Il manie en outre à merveille le cynisme et l'auto-dérision.
    Mhm ? Oui oui, c'est bien mon personnage préféré. Vous pensez bien : un salaud qui se salit les mains et qui fait de l'humour noir dans les pires situations... Je fonds immédiatement !

    L'histoire est traitée sans manichéisme - les salauds s'en sortent souvent mieux que les héros, qui ne sont eux-même pas exempts de défauts. Adua la cité du Sud semble bien corrompue face aux hommes du Nord, plus brutaux mais bien plus francs. Ajoutez à cela d'étranges créatures comme les Dévoreurs et les Têtes Plates, et vous obtenez un beau bordel !

    Je ne sais pas si j'arriverai à attendre la sortie en poche du troisième tome...


    La Première Loi
    1/Le premier sang - 9,40€
    2/Déraisons et sentiments - 9,60€
    Joe Abercrombie
    Edition J'ai Lu


    votre commentaire
  • Qu’est-il arrivé au Désespéré de Courbet ? Que font réellement Les Glaneuses de Millet ? La Chambre de Van Gogh était-elle si bien rangée 30 min avant ? Quel petit incident a obligé Cézanne à porte un bandage sur la tête ? à quoi jouaient les personnages du Déjeuner sur l’herbe de Manet ? Mais que s’est-il passé avant le tableau ?


    Les (vraies !) histoires de l'art / Sylvain Coissard & Alexis Lemoine





    Les auteurs ont imaginé des histoires autours de tableaux connus avec beaucoup d'imagination, un brin d'irrévérence et une bonne dose d'humour. Beaucoup des strips ainsi présentés m'ont fait mourir de rire - je ne regarderai plus les tableaux de Arcimboldo de la même manière... J'ai juste regretté qu'il soit si court, par contre - en gourmande que je suis, j'en veux plus !


    Les (vraies !) histoires de l'art / Sylvain Coissard & Alexis Lemoine




    Les (vraies !) histoires de l'art / Sylvain Coissard & Alexis Lemoine




    Les (vraies !) histoires de l'art / Sylvain Coissard & Alexis Lemoine




    C'est un livre qui désacralise l'art d'une manière joyeusement absurde. Normalement destiné aux enfants, il devrait plaire à pas mal de monde !...


    Les (vraies !) histoires de l'art
    Sylvain Coissard & Alexis Lemoine
    Editions Palette
    12,80 €


    votre commentaire
  • Jessica Harrison est une jeune artiste qui possède un don certain pour créer des oeuvres plutôt... dérangeantes. Une de ses dernières séries en date porte sur les figurines en porcelaine. Mais oui, rappelez-vous ! Ces femmes de porcelaine qui décoraient les étagères de nos grands-mères, présences surannées et aujourd'huii délicieusement kitch...

    Les porcelaines de Jessica Harrisson possède ce côté rassurant des choses familières qui peuplent nos souvenirs. D'où le choc encore plus grand lorsqu'on découvre la faille, l'horreur de ces gracieuses femmes...


    porcelaine jaune


    porcelaine verte


    porcelaine caroline


    porcelaine grace anne


    porcelaine mairi


    porcelaine fiona


    porcelaine georgina


    porcelaine rosamund


    porcelaine ruby



    J'aime beaucoup cette démarche de prendre des objets familiers et inoffensifs pour les détourner en oeuvres gore...

    Vous trouverez cette série et le reste de son travail ici.


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires