• Vous ne pouvez pas la voir mais cette guerre est partout autour de vous.

    En vous. Au plus profond de votre chair.

    Et elle n'a que deux issues possibles : la victoire ou la folie.
     

     

    BZRK / Michael grant





    Michael Grant est l'auteur de l'excellente série pour adolescent Gone. Il se lance dans une nouvelle saga de science fiction - que j'attendais avec impatience. Alors, après lecture, ça donne quoi ?

    Soyons clairs : BZRK est destiné à un public plus âgé que celui de Gone. Dès le deuxième chapitre, on assiste à un attentat - un jet qui s'écrase sur un stade de foot - avec tous les détails sordides à la clef : bouts de cervelle projetés dans un verre de soda, corps qui flambent... le ton est donné.

    Dans un futur proche, deux grands groupes se font la guerre à l'échelle mondiale et... microscopique. La Amstrong Compagnie prône un control total de l'humain : des êtres idéaux, sains de corps et sans libres arbitre. En face, BZRK milite pour des humains imparfaits, mais libres de faire leurs choix et leurs erreurs.

    Le terrain de leurs affrontements ? Le cerveau des puissants de ce monde, où les combats se font à l'échelle de l'infiniment petit.

    Leurs armes ? Pour la Amstrong, des nanorobots surpuissants, fruits des techniques scientifiques les plus pointues. Pour BZRK des biobots, en symbiose totale avec leurs propriétaires, crées à partir de leurs cellules.

    Les protagonistes ? De jeunes adultes, prêts à tout pour atteindre leur but... Jusqu'au meurtre ou à la démence.

    Les nanotechnologies, thème central de l'histoire, sont extrèment bien expliquées : les nanorobots sont quasiment indestructibles, et on peut les envoyer par armées entières, mais se contrôlent uniquement via des ordinateurs. Les biobots, de leur côté, sont liés à leur propriétaire - qui voient ce que perçoit la minuscule bestiole. Mais si le biobot meurt, son possesseur est irrémédiablement plongé dans la folie.

    Malgrès un thème très scientifique, ce premier tome se lit d'une traite grâce à une écriture fluide et à des rebondissements omniprésents. Entre combats des rues et affrontements au plus profond de nos cellules, Michael Grant tisse une intrigue qui nous tient en haleine jusqu'au bout de l'histoire.


    BZRK
    Michael Grant
    Gallimard Jeunesse
    18,90 €


    votre commentaire
  • Ignace Bronchon est sans doute le plus grincheux des auteurs de séries pour enfants. Lui qui n'a pas écrit une ligne depuis vingt ans espère terminer le treizième volume de sa série dans la vieille demeure victorienne du 43, rue du Vieux Cimetière qu'il a louée pour l'été.

    Mais il découvre horrifié qu'il doit co-habiter avec Les ter, le fils des propriétaires, et - bien qu'il ait quelques difficultés à l'admettre - avec Adèle Vranstock, l'ancienne propriétaire.

    ou plus exactement, avec le fantôme d'Adèle...


    43 rue du Vieux Cimetière / Kate & Sara Klise




    Voici un délicieux roman destiné aux 8-9 ans, au ton espiègle et tendre. Les personnages m'ont beaucoup fait rire - les bisbilles entre l'écrivain irascible et le gamin impertinent sont irrésistibles. Sans oublier Adèle, fantôme de son état, et qui cache sous une allure digne un cœur gros comme ça.
    Un léger voile de tristesse recouvre le tout quand on en apprend plus sur leurs histoires respectives - Pourquoi Ignace n'écrit-il plus depuis vingt ans ? Où sont les parents de Lester ? - mais le gros happy end de la fin nous redonne rapidement le sourire.

    L'originalité de ce roman tient à sa forme épistolaire. On suit l'histoire à travers les lettres que s'envoient les personnages, les coupures de journaux... Cela donne une impression de joyeux fouillis, renforcée par les différentes typographies utilisées et les illustrations un peu brouillonnes.
    Et en bonus, un mini dossier nous explique à la fin de manière ludique l'architecture victorienne ! Du coup j'ai appris pleins de petits détails sur ce style...

    Ça me donnerait presque envie d'investir dans une vieille bicoque, pour entendre le piano jouer tout seul le soir...

    43, rue du Vieux Cimetière
    1/ Trépassez votre chemin
    Kate & Sara Klise
    Editions Albin Michel Jeunesse
    Collection Witty
    8,50 €


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires