• Initialement paru en 1987, La naissance de Célestine est devenu un classique de la littérature de jeunesse.C'est l'un des plus émouvants albums de Gabrielle Vincent, qui dévoile comment ses personnages se sont rencontrés.


    La naissance de Célestine / Gabrielle Vincent


    Classique des classiques de la littérature jeunesse, le duo d'Ernest et Célestine continue de faire fondre petits et grands. Ernest, ours au cœur gros comme ça, gouailleur et aux multiples talents, élève Célestine, petite souris adorable et capricieuse. L'un ne va pas sans l'autre, et ils présentent un front unis face au monde... Ils sont pauvres et il y a des fuites au plafond ? Pas grave, ils composent avec les désagréments grâce à leur bonne humeur et à leurs multiples combines. Et quand on est bien ensemble, qu'importe le reste ?...
    Dans la naissance de Célestine est enfin révélé la rencontre entre ces deux compagnons. Célestine toute petite souris trouvée dans une poubelle par Ernest, qui va s'en occuper, lui donnant tout son amour, attentif aux moindres tracas. La scène où Ernest se retrouve seul quand Célestine est à l'hôpital est bouleversante à souhait...

    Histoire quasiment sans paroles, aux dessins tout juste esquissés en tons sépia, pour une explosion de tendresse et d'émotions...

    Comment nous nous sommes rencontrés, Célestine et moi ? C'est aux parents que je vais le raconter...

    J'étais balayeur des rues. Il pleuvait ce jour-là.
    Du côté des poubelles... J'ai entendu un léger bruit.
    Quelque chose bougeait. Je n'ai d'abord rien vu...

    C'était elle !


    La naissance de Célestine / Gabrielle Vincent




    La naissance de Célestine
    Gabrielle Vincent
    Editions Casterman
    25,95€


    votre commentaire
  • Paris, 1889. Un incident tragique secoue la capitale. Après avoir tué deux hommes, un Indien s'enfuit avec son amante blessée dans les bras jusqu'en haut de la Tour Eiffel, la police sur ses talons. Mortellement touché par l'un d'entre eux, il chute dans le vide, entraînant  la jeune femme avec lui... La police conclue à un drame passionnel et clôt le dossier. Mais que s'est-il réellement passé ce jour-là ?


    L'Indien de la Tour Eiffel / Fred Bernard & François Roca


    L'Indien de la Tour Eiffel fait parti de ces histoires d'amour tragique qui font palpiter les cœurs les plus endurcis. L'Indien Billy Powona partage depuis deux ans sa vie entre la Tour Eiffel où il est ouvrier et Alice La Garenne, sa douce et fragile amante, qui chante tous les soirs au cabaret de la Bête à Bon Dieu.
    Leur bonheur serait total sans la menace d'un ex-amant de la petite chanteuse, un homme qui traîne une odeur de mort autour de lui... Alors c'est décidé, ils vont partir, s'éloigner pour un temps de la capitale. Mais le drame se noue, et ce bonheur éclatant se brise douloureusement.


    L'Indien de la Tour Eiffel / Fred Bernard & François Roca

    C'est une histoire dont on connaît déjà la fin, mais de manière totalement irrationnelle, on espère quand même jusqu'au bout que cette la fuite désespérée des amants soit couronnée de succès... En vain. Le texte poignant, les illustrations splendides, tout concourt à faire de cet album un indispensable à avoir dans sa bibliothèque.


    L'Indien de la Tour Eiffel
    Fred Bernard & François Roca
    Seuil Jeunesse
    18.30€


    1 commentaire
  • Dans une ville entièrement immergée, un vieux monsieur résiste encore et toujours à la montée du niveau de la mer. Chaque fois que l’eau atteint son plancher, il est obligé de bâtir une nouvelle maison pardessus la précédente, tant et si bien qu’au bout de dizaines d’années, son logis a fini par ressembler à une immense pile de petits cubes. Un jour, alors qu’il s’est encore une fois lancé dans la construction d’une nouvelle demeure, il laisse échapper ses outils qui tombent tout au fond de l’eau. Il enfile sa combinaison pour aller les repêcher et au fur et à mesure qu’il descend à travers ses anciennes maisons, de lointains souvenirs lui reviennent en mémoire. Commence alors une plongée dans le passé du vieil homme, un retour en arrière tout en délicatesse, comme le film d’une vie entière qui se déroulerait sous nos yeux... à l’envers.


    La maison en petits cubes / Kunio Katô & Kenya Hirata




    Voilà un très bel album aux tons doux et délicats, qui nous plonge dans les souvenirs de toute une vie d'un homme devenu vieux : la rencontre avec celle qui deviendra sa femme, la naissance de leurs enfants, la recherche d'un petit chat perdu, le combat incessant contre l'eau qui monte... Et puis la mort aussi, la solitude.

    Ça aurait pu être une histoire triste, mais c'est au contraire un hommage aux souvenirs qui peuplent la mémoire du vieil homme et l'accompagnent constamment. La nostalgie est l'émotion qui prime dans le récit, une nostalgie légère et émue faces à ces images qui ressurgissent du passé, au fur et à mesure que le vieil homme traverse dans l'eau toutes ces maisons qui sont autant de témoins des jours enfuis.

    Cet album est tiré du court-métrage du même nom, qui a obtenu de façon amplement mérité en 2009 l'Oscar du meilleur court métrage.




    La maison en petits cubes
    Kunio Katô & Kenya Hirata
    Editions Nobi-Nobi
    14.95 €


    votre commentaire
  • Chez les caribous, on rencontre toutes sortes d'individus : les trop timides, ceux qui se trouvent toujours trop petits, ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez... De page en page, les images étonnantes et poétiques se succèdent, suscitant le rire et la réflexion. Car personne ne s'y trompera, ces drôles de caribous nous parlent avant tout... de nous !


    Tous pareils ! Petites pensées de sagesse caribou / Edouard Manceau




    Ils sont tellement craquants, ces petits caribous tout colorés ! Et comme ils sont tous différents, ils ont bien du mal à s'entendre : entre ceux qui veulent commander, ceux qui souhaitent qu'on les laisse rêver, ceux qui s'habillent différemment, il y a parfois des tensions, et ça peut aller jusqu'à la guerre...

    J'aime beaucoup les dessins naïfs de Edouard Manceau, et j'ai donc craqué pour cet album - je n'aurai jamais cru que des caribous puissent être si mignons. Le texte, simple à première vue, nous parle avec humour et tendresse de notre perception au monde, du regard qu'on porte sur les autres, et véhicule au final de grands thèmes : la tolérance, l'acceptation des différences, les rapports entre les hommes... Car évidemment, sous couvert de caribous, c'est de nous dont il s'agit ici.

    Et au final, "si on se regarde de très très près…quand on enlève nos masques, nos costumes, nos chapeaux et nos plumes… on est tous pareils !"


    Tous pareils ! Petites pensées de sagesse caribou / Edouard Manceau




    Tous pareils ! Petites pensées de sagesse caribou
    Edouard Manceau
    Editions Milan Jeunesse
    12.50 €


    votre commentaire
  • Ce matin, l'ours se réveille, un être étrange venu d'ailleurs juché sur sa tête. Le voilà alors confronté à un sacré problème : que faire si cet extra-terrestre l'emporte, lui, vers une autre planète, ou bien s'il met en danger tous les habitants de la forêt ? Avec l'aide de son ami l'écureuil, l'ours essaie de trouver le moyen de se débarrasser au plus vite de cet étranger. Les choses pourtant ne se déroulent pas tout à fait comme il l'avait imaginé.

    L'écureuil et l'étrange visiteur / Sébastian Meschenmoser




    Le candide écureuil de Meschenmoser nous revient dans cette nouvelle aventure qui traite de manière tendre et drôle de la peur de l'étranger. Les dessins naturalistes sont splendides et fourmillent de détails qu'on savoure.
    L'histoire est hilarante, puisque par le biais des images le lecteur sait bien que les monstres qui effraient tant l'ours et les habitants de la forêt ne sont que deux petites perruches bleues - mais qui effectivement ne lâchent pas le pauvre plantigrade d'une semelle. Et d'ailleurs, que lui veulent-elles ?...

    Le génie de l'auteur est de nous mettre à la place des animaux, en partageant leurs angoisses (et si c'étaient d'immondes extraterrestres venus emmener l'ours pour d'horribles expériences ?...), et faisant monter la tension jusqu'au moment où ils se retrouvent tous coincés dans une cabane, avec les deux volatiles qui se dressent, terribles, devant eux...

    Mais... Tout est bien qui fini bien ! L'écureuil et ses amis découvrent que les personnes inconnues ne sont pas forcément synonyme d'affreux méchants - et la vie peut désormais reprendre son cours pour nos petits et grands gaillards...

    Il y a des passages qui m'ont fait rire aux larmes, et j'espère retrouver vite l'écureuil dans de nouvelles aventures... D'ailleurs, bonne nouvelle, le premier album, L'écureuil et la lune, ressort chez Minedition au petit prix de 10€ : pourquoi se priver ?

    Pour feuilleter les albums de Meschenmoser, ça se passe par ici (cliquez sur les couvertures des albums qui vous intéressent...) (je précise, parce que je me suis retrouvée un peu con en me demandant comment feuilleter virtuellement les albums - oui, je suis vraiment à la pointe de la technologie moderne...)


    L'écureuil et l'étrange visiteur
    Sebastian Meschenmoser
    Minedition
    14€


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique