• Le bézoard, la pierre aux mille vertus

    Flânant dans un musée de ma ville en ce dimanche en demie-teintes, mes pas m'ont menés dans la reconstitution d'un cabinet de curiosité. Pièce rouge sombre, objets étranges, le ton était donné. Et là, au milieu des chèvres à deux têtes, crocodiles empaillés et astrolabes finement ciselés, mes yeux tout écarquillés se sont posés sur un caillou bien étrange. Gros comme un poing d'enfant, lisse et brunâtre. Bézoard de vache, indiquait la petite affichette sur le côté, suivi d'un descriptif sobre.
    J'ai bien tout lu le résumé, et puis j'ai regardé le petit caillou, partagé entre l'envie de vomir et la fascination pour ce que représentait au final cette chose d'apparence si banale.
    Du coup je partage avec vous ce morceau de culture, quand la science croise la superstition populaire...


    Le bézoard, la pierre aux mille vertus




    Le mot bézoard vient du perse pâdzhar, qui préserve du poison. On l'appelle également perle de fiel ou perle d'estomac. C'est un corps étranger que l'on peut trouver dans l'estomac des humains ou des animaux ruminants.


    Parlons médecine !

    (Donc ça, c'est la partie qui me donne envie de vomir)

    Le bézoard est une accumulation de fibres qui ne sont pas éliminées lors du transit et s'agglomèrent entre elles, formant un corps compact. il en existe différents types :
    - les phytobézoards, composés de fibres d'origine végétales
    - les trichobézoards, formés de cheveux ; ceux-ci se apparaissent généralement chez des personnes atteintes de trichophagie (trouble consistant à ingérer ses cheveux)
    - les pharmacobézoards, formés de médicaments et/ou d'enveloppes de médicaments.

    Au niveau des symptômes, le bézoard est habituellement bien toléré. Cependant il peut survenir des ballonnements, des troubles digestifs, une perte de l'appétit et de la constipation. Lorsque la présence d'un bézoard est détecté, il peut être éliminé de différentes façons : enzymes, accélérateurs de transit ou chirurgie.



    Le bézoard, la pierre aux mille vertus




    Magique vous dis-je !

    Dès l'Antiquité, le bézoard est réputé pour ses nombreuses vertus ; il guérirait la petite vérole, la dysenterie, la peste... Une véritable panacée ! Ce serait aussi un excellent anti-poison, et un remède contre la mélancolie. La famille des Hasbourg en aurait ainsi fait une grande consommation sous forme de poudre, et le Cardinal de Richelieu aurait lui aussi profité des bienfaits de cette pierre.
    Relativement rares, les bézoards coûtaient chers, et leurs plus riches propriétaires les enchâssaient dans des parures d'or...

    Les avancées de la médecine mirent fin aux croyances liées au bézoard, mais son étrange provenance continua de provoquer l'intérêt des collectionneurs, et il fit le bonheur des adeptes des cabinets de curiosités...


    Le bézoard, la pierre aux mille vertus


                                                                            Bézoard  exposé au Kunt Historisches Museum de Viennes.



    Une telle chose dans l'estomac... Pas étonnant que les esprits se soient autant emballés...


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Janvier 2016 à 09:49
    malydis

      Pour compléter voir l'article wikipédia sur ambroise Paré 

     

    et peut être Avicenne pour l'origine perse.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :