• Le temple d'Artemis à Ephèse

    Le temple d'Artémis, ou Artémision, eut la particularité d'avoir été détruit sept fois en dix siècles. Il fut construit à Ephèse vers - 550, en l'honneur de la déesse Artémis, et servait à la fois de lieu de culte, de marché et de banque. Le site était cependant déjà considéré comme sacré bien avant la construction du temple.

    A chaque reconstruction, le temple devenait plus beau, plus imposant. De petite structure (8 colonnes sur 4), il passa à une dimension beaucoup plus vaste : 127 colonnes scultées, sur un soubassement de 155 mètres de long sur 60 de large. Puis enfin, reconstruit une nouvelle fois, les 127 colonnes se parèrent d'or.


    Le temple d'Artemis à Ephèse  Le temple d'Artemis à Ephèse


    En -356, le temple est totalement détruit par un incendie allumé par Erostrate, qui souhaitait que son nom soit immortalisé (comme quoi, les gens prêts à faire n'importer quoi pour devenir célèbres existent depuis la nuit des temps...) L'anecdote nous dit qu'Alexandre le Grand serait né la nuit-même de l'incendie.
    Il fut pillé par Néron au Ier siècle, puis par les Goths au IIIème siècle ; il fut endommagé par de nombreux tremblements de terre... Il fut définitevement fermé, comme tous les autre temple païens, en 381 suite à l'édit de Théodose (le christianisme considéré comme seule religion officielle de l'empire).
    Les pierres du temple servirent à la construction d'autres édifices, comme l'église Sainte Sophie à Constantinople.

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :