• Les carcérales / Magali Wiéner

    "La juge soupire. Me dit qu'on va s'arrêter là pour aujourd'hui. Me demande de me lever. Debout, face à elle, j'ai les yeux rivés au sol. Elle me parle de la peine que prévoit le Code pénal pour les faits qui me sont reprochés. Sept ans et demi de prison. Je voudrais dire encore une fois que je n'ai rien fait. Leur vérité n'est pas la mienne. Je reste muet.
    Sa voix m'exile. Je suis mis en examen. Le juge des libertés décidera de mon placement en détention provisoire. Mandat de dépôt.
    Ils m'envoient en prison. Ils disent que j'ai violé. Violé la loi."

    La soirée s'annonce bien pour Rodrigues : fête de la musique, bière et rock'n'roll... Et puis ce concert avec Aurélie, qui semble ne chanter que pour lui. Des regards qui s'échangent, l'alcool qui aide, des envies plein les yeux... Une nuit qui tient ses promesses.
    Rodrigues est heureux.
    Jusqu'au lendemain, où le cauchemar commence...



    Les carcérales / Magali Wiéner




    On reçoit le récit de ce jeune homme comme une claque dans la figure, et on doute : quelle est la vérité ?
    Sa vérité à lui, que son amie lui aurait laissé entendre qu'elle était d'accord pour faire l'amour ? Sa vérité à elle, qui soutient qu'il l'a violée, et qu'elle était trop faible et lui trop fort pour qu'elle puisse se débattre ? A chacun d'en juger.
    Impressionnante histoire, qui nous place du côté du "méchant", un garçon en pleine puberté qui ne comprend pas trop ce qu'on lui reproche, et qui se perd dans toutes les déclarations qu'on lui fait remplir "pour la procédure".
    Un garçon qui peu à peu va prendre conscience du mal qu'il a fait involontairement, passant de l'étonnement à la colère, puis à l'apitoiement.

    Envoyé en prison pour mineurs en attendant que son acte passe en jugement, il fera connaissance avec la violence, et sera protégé par Wall, caïd noir qui a été envoyé en prison parce qu'il a tué "un Blanc qui voulait se faire un Noir". Wall, à l'histoire étonnante et cruelle...

    J'ai beaucoup aimé les paroles de deux des jurés, à la fin :


    "Vous croyez qu'après cet évènement, il va savoir aimer une femme ? Comment fera-t-il pour savoir si elle veut ou pas ? Parce que ce soir-là, il était sûr qu'elle voulait et son erreur lui a coûté les assises. Moi, je pense qu'il faut qu'il se fasse aider par des professionnels."
    "J'éprouve de la compassion pour ce jeune, et à l'opposé, je pense à Aurélie qu'il a fait souffrir, qui va conserver des séquelles... Pour qui doit-on avoir le plus de compassion ? Et comment fait-on si on en éprouve pour les deux ? Tous deux en appellent  à notre mansuétude : elle, pour se refaire, aimer à nouveau et revenir au chant ; lui pour être un homme responsable et libre. Je voudrais satisfaire les deux. Aucun ne doit sortir du procès avec le sentiment d'une justice mal taillée. Faut-il punir sévèrement et rétablir la dignité de la victime mais prendre le risque de briser un homme jeune ? ou croire en la perfectiblité, en la rédemption des fautes, et ne pas envoyer le coupable en prison en laissant la victime isolée dans sa souffrance ?"

    Un récit intense plein de violence, où rien n'est tout blanc ou tout noir, posant la question du bien-fondé des prisons et du système judiciare.

    Les carcérales
    Magali Wiéner
    Editions Milan Jeunesse
    Collection Macadam
    10,50 €

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Pol
    Samedi 24 Avril 2010 à 09:37
    merci du conseil....
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Domino Profil de Domino
    Samedi 24 Avril 2010 à 17:46
    Tout le plaisir est pour moi !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :