• Les derniers hommes / Pierre Bordage

    Quelques peuples nomades tentent de subsister dans une Europe dévastée par les pollutions chimiques, nucléaires et génétiques. Parmi eux, le peuple de l'eau. Le seul à pouvoir localiser les sources épargnées par les contaminations. L'avenir de tous dépend des baguettes des sourciers. Et sans eau pure, pas de vie !
    Solman le boiteux est né avec le don de clairvoyance. infaillible juge des âmes, rejeté par les autres, le jeune homme ne peut se confier qu'à Raïma la guérisseuse. Elle l'aide à prendre conscience de son pouvoir, lui ouvre les yeux sur les signes qui jalonnent la route du peuple de l'eau.
    Des signes qui, à la lueur du Livre interdit, semblent annoncer la fin des derniers hommes...


    Les derniers hommes / Pierre Bordage



    il y a de cela maintenant un bon petit paquet d'années, les éditions Librio avaient eu la formidable idée de publier Les Derniers Hommes, un feuilleton de 6 courts romans, à raison d'une publication par mois - aujourd'hui réédité chez J'ai Lu et le Diable Vauvert. Je me souviens de l'impatience de ma sœur et moi, lors de la sortie de chaque tome...

    Pierre Bordage est un spécialiste des romans d'anticipation. On retrouve ici ses thèmes de prédilection : une Europe post-apocalyptique ravagée par la guerre, un humanisme sombre et désenchanté, et pourtant porteur d'espoir, quelque part. La foule de personnages qu'on croise pourrait presque inciter à se tirer directement une balle dans la tête - l'égoïsme, l'indifférence et la cruauté règnent en maître - mais ce sentiment est heureusement mis de côté grâce à la pureté de Solman, la gouaille de Chek et Moram, la ténacité de Raïma.

    La capacité de Solman a sonder l'âme des gens pour y détecter le moindre mensonge est un terrible fardeau pour lui. Son peuple l'évite, terrifié par cet étrange pouvoir. Et pourtant, c'est grâce à ce don que le jeune homme va contrer une mystérieuse menace...

    La vie des différents peuples nomades qui parcourent l'Europe est minutieusement décrite. Chaque clan a sa façon de vivre, ses coutumes et ses expressions. Bordage nous les présente de façon quasi anthropologique, et ses descriptions sont fascinantes. Ainsi , le peuple de Solman, les Aquariotes, se déplacent dans des camions maintes fois rafistolés pour chercher inlassablement de l'eau pure, leur monnaie d’échange lors des grands rassemblement avec les autres clans.

    Le contexte est aussi clairement expliqué - comment et pourquoi la guerre a ravagée le Vieux Continent, les machines à tuer qui continuent de fonctionner, et les maladie comme la transgénose que les armes bactériologiques ont engendrés.

    Porté par un mysticisme sous-jacent, le récit est mené tambour battant et forme un véritable plaidoyer pour la planète, un cri d'alarme contre les guerres, et donne l'envie de tendre la main à son prochain.


    Les derniers hommes
    pierre Bordage
    Editions Le Diable Vauvert
    23,50 €


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    satine Profil de satine
    Dimanche 22 Juillet 2012 à 08:08

    Ah oui je me souviens! On trépignait d'impatience tous les mois!

    Ca me donne envie de les relire tiens!

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :