• Mordre au travers / Virginie Despentes

    Evocations tranchantes d'un quotidien noir, de drames intimes ou de rêves inquiétants...
    Ces nouvelles disent violemment la Femme dans son désir ou son refus du désir, dans ses colères, ses hontes inavouées, ses excès d'amour ou sa folie meurtrière. La Femme blessée, humiliée, ou bien vengeresse et autodestructrice.

    La Femme humaine... Trop humaine ?



    Mordre au travers / Virginie Despentes




    Ce que l'on peut déjà dire des romans de Virginie Despentes, c'est qu'ils décoiffent. Elle nous y montre toujours la vie sous son côté le plus noir et le plus misérable. Les situations crédibles, les personnages toujours à fleur de peau rajoutent à l'horreur lors de la lecture, car elle prouve que la réalité pour certains c'est ça : de la rage, du désespoir, et aucun moyen pour s'en sortir.

    Les onze nouvelles présentes dans ce recueil sont toutes aussi violentes que ses précédents romans. Aucune complaisance, pas de situations faciles, pas de grosses ficelles. Au contraire, des gens qui souffrent, victimes ordinaires de la société - RMIstes, femme trop grosse pour les canons de beauté actuels, etc - et qui réagissent avec plus ou moins de violence, sans jamais vaincre.

    Autant vous prévenir : aucune de ces histoires ne finit bien, ni mal d'ailleurs. Tranches de vie.

    Une écriture nerveuse, bancale, qui retranscrit si bien les sentiments de ses personnages...

    Des histoires trash, qui heurtent la sensibilité.


    Mordre au travers
    Virginie Despentes
    Editions Librio
    2 €

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :